Maredret et Cécile de Hemptinne

Maredret et Cécile de Hemptinne

Maredret et Cécile de Hemptinne

Journée du Patrimoine en Wallonie des 11 et 12 septembre 2001

https://unit02.underside.be/ipwpublic/#/activity/3986

L’abbaye de Maredret peut se visiter les 11 et 12/9 lors des  journées du Patrimoine.

Vous pourrez y découvrir les nouvelles bières Altus et Triplus de Maredret. Elles sont également disponibles à la ferme de Mont-Saint-Jean Brasserie à Waterloo.

https://finestshop.be/collections/maredret .

Les fondateurs de Maredret sous les projecteurs

La fondation de l’abbaye des Saints Jean et Scholastique de Maredret s’inscrit dans le renouveau monastique du 19e siècle. C’est sous l’impulsion d’Agnès de Hemptinne que naquit le projet d’établir une fondation de soeurs bénédictines. La première pierre fut posée en 1891 sur un terrain offert par la famille Desclée. La construction s’étala jusqu’en 1936. Cet ensemble de style néogothique, en pierre de taille et moellons de calcaire sous toiture d’ardoises et dont la construction a été principalement financée par la famille de Hemptinne, est situé sur l’une des collines surplombant la vallée de la Molignée et le village de Maredret. L’église abbatiale, à l’acoustique exceptionnelle, fut construite par l’architecte gantois Auguste Van Assche..

La grande connivence spirituelle et artistique qui a uni Félix (dom Hildebrand) de Hemptinne (1849-1913) à sa sœur cadette Agnès (devenue mère Cécile) (1870-1948) mérite d’être mise en évidence. Dom Hildebrand fera partie en 1872 du groupe des moines en provenance de l’abbaye de Beuron en Allemagne qui fonderont l’abbaye de Maredsous. Il y sera abbé de 1890 à 1909. Après avoir été initié par Jean-Baptiste Béthune (1821-1894), le dessinateur, architecte et décorateur de l’abbaye néogothique de Maredsous, dom Hildebrand dressera les plans de l’abbaye néoromane Saint-Gabriel de Prague (1888-1891). En 1893, il sera nommé abbé de Saint-Anselme à Rome (dont il réalisera les plans) et premier abbé primat de la Confédération des congrégations bénédictines. Il s’inspirera des plans de l’abbaye Saint-Gabriel pour réaliser ceux de l’abbaye de Maredret dont mère Cécile sera la première abbesse de 1900 à sa mort. Malgré ses importantes responsabilités, dom Hildebrand sera souvent présent sur le chantier de l’abbaye fondée par sa sœur, afin d’y surveiller les travaux de construction. Celle-ci s’impliquera particulièrement dans la décoration de l’abbaye, et plus spécialement dans celle de l’église abbatiale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.